SamuelPremier

Samuel, Premier Livre

SAMUEL Premier Livre

 

1, 20-28

 

Samuel fut un personnage religieux et politique de première importance. Le rédacteur du premier livre de Samuel présente donc longuement sa naissance et son enfance, insistant particulièrement sur sa mère, Anne (dont le nom signifie Grâce)

Epouse préférée d'Elcana, son mari, moquée par l'autre épouse, Peninna, dont la fertilité semble bénie du ciel, Anne supplie le Seigneur de lui donner enfin des enfants pour que Peninna cesse de l'humilier.

 

Comme pour forcer la main de Dieu elle promet de lui "donner" le premier enfant que Dieu lui "donnera". Il faut lire tout ce récit ( ch 1 à 4) décrivant

- un Dieu touché par la détresse d'une femme,

- une épouse faisant totalement confiance à Dieu,

- et un enfant si attentif à Dieu qu'il orientera le coeur de beaucoup vers ce qui plaît au Seigneur.

Tout est ici présenté comme une grâce, un bienfait accordé par Dieu:

- l'amour conjugal,

- la maternité,

- la naissance de l'enfant,

- la reconnaissance exprimée, l'éducation,

- l'écoute des Paroles que Dieu fait entendre par ceux qui l'aiment.

***

Ici la femme est un modèle d'épouse et de mère selon le coeur de Dieu. Son époux respecte ses décisions parce qu'il l'aime.

Belle description de ce que devrait être chaque couple à l'origine d'une famille bénie du Ciel

***

L'évangéliste Luc s'est inspiré de l'atmosphère chaleureuse de ces récits pour composer son "évangile de l'enfance" présentant Elisabeth et Marie, Jean et Jésus.

Le "magnificat" de Marie cite abondamment le chant de reconnaissance d'Anne pour la naissance de Samuel ( 2, 1-10)

 

 

3, 1-24

 

Qu'est-ce qu'aimer ?

Est-ce que Dieu aime ?

Quelles preuves en donne-t-il ?

Comment Jésus a-t-il aimé?

 

Pour aimer selon ce Dieu-Amour que faut-il penser ? Que faut-il faire ?

 

Peut-on prétendre aimer Dieu si on n'aime pas ses proches ?

 

L'amour donne-t-il la paix du coeur ?

 

Comment retrouver un coeur en paix lorsqu'on a laissé la jalousie et l'amour de soi pourrir nos relations avec certains?

 

***

 

Si nous gardons en tête ces questions nous comprendrons les réponses de Jean sur l'Amour que Dieu aime. Elles sont marquées par la relation exceptionnellement forte avec celui qu'il appelle "la Parole de Vie" et la "Lumière du Monde"

 

Aimer ainsi, ce n'est pas penser ou faire n'importe quoi.

C'est original.

Cela jaillit du meilleur de notre humanité, créée à l'image de Dieu.

C'est toujours concrétisé dans une relation et dans des actes favorisant le bonheur des autres.

***

Aimer ainsi, c'est ce qui peut arriver de meilleur à une personne humaine.

C'est ce que nous pouvons proposer de meilleur.

***

Cet amour ne rend jamais triste. Il épanouit. Il guérit. Il pardonne. Il fait passer de la mort à la Vie: il ressuscite, relève et ouvre toujours un avenir.

 

3, 1 à 21

Nous sommes aux environs des années 1040 avant notre ère. Le rédacteur du Livre va souligner les qualités de Samuel (Son nom est El), l'enfant demandé à Yahvé par Anne la stérile, épouse d'Elqana, et voué par sa mère au service du sanctuaire de Silo. Héli en est le prêtre: l'arche d'alliance y réside, faisant de Silo le sanctuaire le plus important, au coeur de la Samarie.

*

- Samuel garde l'oreille attentive aux paroles venant de Yahvé. Il répond sans hésiter "Me voici" dès qu'il pense que Yahvé parle.

- Samuel n'est pas prêtre, mais il sert Yahvé en totale fidélité, à la différence des deux jeunes prêtres que sont les fils d'Héli.

- C'est à Samuel que Yahvé fait connaître ses pensées, lui donnant mission de travailler à les mettre en oeuvre et à les faire comprendre de tout le peuple.

- La suite du Livre montrera Samuel comme l'homme assez influent pour installer Saül comme premier roi d'Israël, puis David.

 

Samuel est ainsi présenté comme le Fidèle qui parle au Nom de Yahvé: il en est le prophète, l'interprète,

Il va conduire le peuple, réveiller sa spiritualité. Une ère nouvelle commence avec Samuel, car, "la parole de Yahvé était rare en ces jours-là, la vision n'était pas chose courante".

*

Plusieurs expressions du livre deviendront célèbres et seront reprises par d'autres rédacteurs bibliques:

- Le "Me voici"

- L'appel du Seigneur qui retentit "trois fois"

- "Yahvé était avec lui et ne laissa sans effet aucun de ses paroles"

- quant au petit Samuel, " il grandissait en taille et en beauté devant le Seigneur et aussi devant les hommes".

Le Siracide fait le portrait de Samuel (Siracide, ou Ecclésiastique, 46, 13-20)

 

3,3-19

 

A quels signes peut-on reconnaître que c'est Dieu qui parle à notre conscience?

L'histoire racontée à propos du jeune Samuel peut nous mettre sur la voie pour discerner la Voix du Seigneur

1. Dieu ne parle pas une seule fois pour toutes. Dieu parle trois fois, beaucoup, souvent.

2. "Parle, Seigneur, ton serviteur écoute".

Voici la juste attitude : se mettre en état d'accueil, désirer, attendre, faire silence, tendre l'oreille du coeur..

3.Quand Dieu parle, il délivre un message éclairant la vie concrète. Il parle en Guide et non pas en théoricien d'une doctrine, d'une idéologie abstraite.

4. S'efforcer de demeurer en contact avec Dieu, jour après jour. C'est probablement le rôle d'une lecture régulière des Paroles de Dieu qui jalonnent les Saintes Ecritures. Un jour, Dieu nous parle à travers l'histoire de Samuel ,une autre fois à travers tel ou tel évènement survenu au peuple de Dieu, et, plus évidemment encore, par la vie et les enseignements de Jésus, Parole de Dieu devenue Homme.

*** Samu-El , comme nom, signifie "écouté par Dieu" ou encore "exaucé par Dieu".

 

 

16, 1 à 16

 

Samuel est partagé intérieurement. Le Seigneur lui fait comprendre que Saül a désobéi à des ordres clairs , pour éviter de se mettre en opposition avec ses soldats. Il a épargné le roi Agag et Samuel se voit dans l'obligation de l'exécuter.

 

Et maintenant, sans délai, Yahvé lui demande de donner l'onction royale à l'un des fils de Jessé, résidant à Bethléem.

Procéder à cette désignation est dangereux, puisque Saül est toujours bien vivant, et d'autant plus méfiant que Samuel lui a dit: "Le Seigneur te rejette puisque tu as rejeté ses ordres". De plus, Saül a le caractère ombrageux d'un colosse incontrôlable.

*

Le récit admirablement composé nous permet de comprendre le drame intérieur de Samuel, lui qui veut d'abord obéir au Seigneur: l'anxiété des anciens de Bethléem et les pensées spontanées de Jessé présentant ses sept fils en faisant peu de cas du huitième et dernier.

 

Le Seigneur contredit les coups de coeur de Samuel envers les plus grands ou les plus âgés.

Il lui donne son principe de discernement: observer ce qui habite le coeur sans se fier aux apparences.

Samuel va s'ajuster au choix de Yahvé envers le huitième, le petit, celui que tout le monde a failli oublier

L'onction marque le début de la mission royale de David: se laisser d'abord et avant tout intérieurement diriger par l'Esprit du Seigneur.

L'être est plus décisif que l'action. La fidélité du coeur engendre la fidélité des actes.

Telles sont les pensées du Seigneur. Aux humains de s'y adapter..