RoisSecond

Rois, Second Livre des Rois

ROIS Second Livre

 

4, 42 à 44

Le rédacteur du Livre des Rois met en relief deux faits soulignant le comportement profondément humain du prophète Elisée ( dont le nom signifie Dieu a aidé).

Cet homme de Dieu fut appelé par le prophète Elie, au IXe siècle avant notre ère.

Il fut d'abord son serviteur, puis son successeur comme prophète dans le royaume du nord, capitale Samarie.

 

On raconte beaucoup de légendes sympathiques à son sujet.

- Cet homme est touché par les misères des petites gens.

- Il s'engage contre l'idolâtrie de ses contemporains, leur culte des baals locaux.

 

Le texte sélectionne des souvenirs oraux présentés comme des miracles exceptionnels pour mieux montrer la bienveillance de Yhwh envers ceux que le destin ne favorise pas.

- Une soupe amère, très (trop ?) purgative n'est pas une nourriture correcte, même en temps de famine. Elisée le constate. Il trouve une solution. Ses amis prophètes peuvent alors se nourrir.

- Nourrir cent personnes avec 20 pains et un sac de grain n'est pas exceptionnel. Mais Elisée fait surtout preuve de générosité et d'un grand esprit de partage alors que la famine pèse sur lui comme sur les autres. C'est bien à lui que pains et farine furent offerts. Il partage tout et refuse les privilèges.

Il fait ainsi comprendre que Dieu s'occupe de son peuple le nourrissant en temps de famine. Il ne délaisse personne, surtout pas les plus démunis.

Il donne avec générosité: "les restes" du festin le prouvent.

Chacun est invité à imiter le Dieu d'Elisée.

*

Quand Jésus, un jour, nourrira la foule qui le suit, les évangélistes reprendront des expressions du livre des Rois.

Jean (6,9)précisera que Jésus partagea des pains d'orge - le pain des petites gens-

Et Matthieu (14,20) soulignera qu'il en resta beaucoup, parce Jésus est aussi généreux que le Père céleste quand il s'agit de nourrir ceux qui l'accompagnent.

 

 

 

 

5, 1 à 20

 

Magnifique étude de psychologie et de religion personnalisée.

!

- Naaman, un homme important qui a de la peine à être traité comme tout le monde par Elisée. Mais il a l'humilité d'écouter ses serviteurs, y compris sa jeune esclave d'origine juive. Et il a eu l'audace de consulter quelqu'un qui n'est pas de son peuple. Et il adopte comme Dieu principal celui d'Elisée, s'excusant par avance de devoir aussi honorer les dieux de son peuple. Sans oublier son extraordinaire générosité dans la reconnaissance!

 

- Elisée: un prophète disponible, accessible, sans arrière-pensée de profit ou d'enrichissement personnel. Le porte parole fidèle de Yahvé.

 

- Les serviteurs de Naaman: pleins de sagesse et de bon sens, osant parler à leur maître selon leur conscience.

 

- Guehazi, le serviteur peu fiable en raison de son attachement à l'argent et à un certain pouvoir.

 

- Les deux rois, de Damas et d'Israël: poussés intérieurement par des réflexes politiciens et non pas d'abord humains, semble-t-il.

*

Nous constatons en nous des traces de ces différentes psychologies humaines.

*

C'est pourquoi l'histoire de Naaman restera gravée dans les mémoires. Jésus en parlera à ses compatriotes qui n'apprécieront pas du tout cette allusion à leur chauvinisme. Et qui voudront punir Jésus de ne pas leur avoir donné l'honneur d'un grand miracle pour son petit pays d'origine (Luc 4, 27)

*

Lire en parallèle la prédication de Philippe à un Ethiopien en recherche religieuse sur le Dieu d'Israël (Actes 8, 26-39)