Philemon

Philémon

Philémon

 

 

Dans cette lettre à un grand ami, Paul se montre à la fois d'une grande finesse psychologique et d'une audace sympathique fondée sur la fraternité qui doit unir les disciples du Christ.

 

Il plaide habilement pour retourner les pensées de Philémon à l'égard de l'un de ses anciens serviteurs qui ne lui a pas rendu que de bons et loyaux services.

 

Les relations de maître à esclave ne doivent pas plus s'imposer comme seul lien social. Jésus, le véritable Maître et Seigneur s'est comporté aussi en Serviteur exceptionnel. Chaque chrétien doit l'imiter en conjuguant responsabilité et sens du service.

 

Sommes-nous capables de nous comporter en frères et soeurs ? Ou restons-nous attachés aux conventions et conformismes qui règlent les relations entre gens de ce monde ?

 

Ce type de relation comporte un risque. Le Christ en sait quelque chose. Mais courir ce risque demeure la preuve du véritable amour d'agapè dont Jésus a fait le nouveau commandement.

*

Noter que Paul est en prison, qu'il écrit ce billet de sa main, et qu'il demeure en relation avec des chrétiens bien connus, notamment Marc et Luc.