motsministere

Les MOTS du MINISTERE

Les MAUX du vocabulaire français du Ministère chrétien

Page en cours de composition

Mots Ministère

Les mots du ministère

Un vieux malentendu à dissiper

 

1. Les mots du SACERDOCE de l' AT ( Aaron)

- Le mot français “PRETRE” correspond à un mot précis dans toute la Bible:

kohen (hébreu),iereus (grec) sacerdos(latin).

Et exclusivement.

Pour être prêtre selon la Bible, il faut être de la tribu de Lévi, et dans la descendance d’Aaron.

 

Le prêtre exerce ses fonctions dans le temple, notamment en offrant (animaux ou fruits de la terre), en immolant et dépeçant les animaux destinés à être consumés, (holocaustes), en interprétant les règles du pur et de l’impur concernant le culte, en gérant les offrandes faites au temple.

 

Le “prêtre” est l’homme du “sacré” dont le mot comporte la même racine que prêtre: ieron, sacer, sacerdoce, sacerdotal, sanctuaire.

 

Jésus n’était pas “prêtre”, ni Pierre, ni aucun apôtre, ni Paul. On lit dans les Actes des apôtres que des “prêtres” du temple de Jérusalem devinrent chrétiens. Jésus n’a pas créé des “prêtres” mais des “apôtres”.

 

Les Actes des Apôtres disent :" Et la Parole de Dieu croissait ; le nombre des disciples augmentait considérablement à Jérusalem, et une multitude de prêtres obéissaient à la foi". (Actes 6.7). Il s'agit évidemment des prêtres du Judaïsme, officiant dans le Temple de Jérusalem, qui adhéraient à la foi en Jésus. Continuaient-ils alors à officier dans le Temple ?

 

Les “prêtres” (du Judaïsme) disparurent à la fin du Ier siècle avec la destruction du temple de Jérusalem, en l'an 70.

Il n'y a plus de prêtres ni de sacerdoce ni de sacrifices dans le Judaïsme.

 

(La “lettre aux Hébreux” est l’unique texte biblique à dire que Jésus fut “le grand prêtre par excellence”, en offrant une seule fois le sacrifice de son existence livrée entre les mains des hommes qui le crucifièrent).

 

2. Les mots du MINISTÈRE CHRÉTIEN

- Tous les textes conciliaires, sans aucune exception, (j’ai vérifié jusqu’au premier Concile de Latran I, en 1123, après la rupture Orient Occident) respectent le vocabulaire grec ( ou latin) de la Bible, Nouveau Testament.

 

Pour parler des ministres de Jésus-Christ,

 

ATTENTION: les traducteurs français ne sont généralement pas fiables !

Tous les textes officiels des Conciles, des Pères de l'Eglise, rédigés en grec ou en latin emploient les mots exacts pour désigner le ministère "presbytéral". Ils évitent régulièrement les mots "hiereus" et "sacerdotes" pour le désigner. Ils respectent ainsi parfaitement le vocabulaire biblique du Nouveau Testament.

 

J'ai vérifié sur les versions grecques ou latines: elles respectent le vocabulaire biblique du Nouveau Testament au moins jusqu'au concile Latran IV de 1215 (par exemple son n° 51 sur les mariages clandestins, Alberigo, p.550).

 

Le flottement commence à se produire au Concile de Trente (1545/1563), par exemple dans le décret Tametsi sur les mariages clandestins où apparaît le mot latin "sacerdotes" pour désigner les "presbytres", ligne 16, Alberigo p.1536)

 

 

Malheureusement, les traducteurs français, généralement récents, ont souvent mal traduit les mots grecs ou latins en utilisant le mot "prêtres" au lieu du mot "presbytres".

 

Probablement parce que ce mot "presbytres" ne fait pas partie des dictionnaires français - et parce que les mauvaises interprétations du langage courant ont fini par s'imposer.

 

C'est ainsi que les versions françaises des textes anciens ou récents (imprimés ou publiés sur des sites, par exemple celui du Vatican) faussent les textes originaux grecs ou latins.

 

Certains bons traducteurs utilisent le mot "presbytres".

Mais la plupart emploient à tort le mot "prêtres", alors qu'ils traduisent correctement l'adjectif "presbytéral" ou le substantif "presbytérat".

 

Ceci vaut, entre autres, pour la version française des textes conciliaires anciens, ou de Vatican II, ou du "catéchisme de l'église catholique"...

 

Il faut donc se donner la peine de consulter la version grecque ou latine officielle pour respecter la vraie pensée de ceux qui ont rédigé ces textes. ( par exemple, sur l'Eglise, chapitre 2, n°21, n°28 où les évêques ont délibérément choisi le mot latin "presbyteri" pour désigner ceux qui exercent le "ministère presbytéral").

 

Les textes officiels originaux n’emploient jamais les mots du “sacerdoce” de l’AT,

mais exclusivement les mots latins et grecs: “presbyteri” ou “presbuteroi”: ANCIEN. (ZAQEN en hébreu: l'AT parle souvent des anciens, collaborateurs de Moïse au service du Peuple de Dieu)

 

La racine de ces termes évoque l’âge,

et la sagesse qui doit lui convenir.

Un envoyé du Christ est un “ancien”, ou un “plus ancien” (presbuteros, en grec). Les mots français qui déclinent cette racine sont: presbytère (maison de l’ancien, du curé), presbytie, presbyte (atteint de presbytie), presbytéral, presbytérien.

 

Jamais ne fut créé le mot “presbytre” qui aurait vraiment décalqué le latin ou le grec.

 

Cependant les bons théologiens emploient de plus en plus l’expression “ministère presbytéral” pour désigner la mission de l’Envoyé du Christ.

Dans le nouveau testament, Paul emploie deux mots de la racine “presbus” (ancien) pour parler de son ministère au nom du Christ: Ambassade , ambassadeurs.

 

Toujours selon le vocabulaire du Nouveau Testament,

Jésus a choisi, appelé et envoyé en mission des Apôtres (grec) Missionnaires (latin),

 

des Intendants chargés de veiller sur la maison de Dieu,de la tenir en bon état de marche

 

des serviteurs, chargés de services ou ministères ou diaconies, ou vigilance

 

des bergers ou pasteurs, chargés de "faire paître", aller et venir, protéger,rassembler

 

des Annonceurs de la Bonne Nouvelle évangélique,

 

des Chargés de mission pour permettre au peuple de Dieu de “faire mémoire” du sacrement de la Nouvelle Alliance, l’Eucharistie, “en mémoire de Lui”.

 

Le Christ ressuscité les a envoyés à toutes les Nations,

pour “faire des disciples et leur apprendre à observer ses commandements”, avec pouvoir de “lier et délier”.

 

 

- Autre fait absolu: la racine “sacerdotal” ou “sacré” est utilisée par Pierre et par l’Apocalypse uniquement pour désigner le PEUPLE sacerdotal, le SACERDOCE saint, le royaume de “prêtres” (I P 2.5 ; 2.9 - Ap 1.6; 5.10;20.6).

 

Les mots sont têtus. Leur mauvaise traduction également.

Tant et si bien que les “ministres du Christ” ont fini par devenir souvent (et non pas seulement désignés comme )

- des “prêtres”, chargés du “sacerdoce” et des “sacrements”.

- On a fini par les considèrer comme premiers responsables des “sanctuaires” et des réalités sacrées dans l’Eglise.

- Ici ou là fleurit même l’expression “personnes sacrées” pour les désigner.

- Les célébrations occupent l’essentiel de leur temps lorsqu’ils assurent un “ministère paroissial” comme mission principale.

 

 

Et les “non-prêtres” ne peuvent exercer certaines de leurs fonctions baptismales que dans la mesure où ils en reçoivent délégation; ils sont en “stand by”, pourrait-on dire. Leur statut de “fidèles du Christ” est réduit au rôle de “laïc”, de "non-ordonné", de "non-consacré".

 

Nous sommes loin d’avoir retrouvé l'importance de tous les "fidèles du Christ"dans la mission de l’Eglise universelle, corps du Christ, selon les enseignements et convictions d’un Pierre ou d’un Paul rapportées par le Nouveau Testament.

 

Nous ne retrouverons le Souffle de la grande Tradition et de la Vocation baptismale qu'en replongeant, ensemble, dans la Source vivante du Christianisme, les Saintes Ecritures du N.T.

 

 

 

 

 

Textes conciliaires et mutations du vocabulaire catholique.

Intrigué par la mutation du vocabulaire catholique au sujet du ministère j’ai donc parcouru l’ensemble des textes conciliaires latins. De cette étude rapide, non exhaustive, mais significative, je rapporte quelques éléments dominants.

 

 

- Le mot latin “sacerdotes” , pour parler des “Presbytres-Anciens”, apparaît pour la première fois en 1311-1313, au Concile de Vienne, décret n° 8. Il y désigne “ceux qui ont reçu le sacerdoce”, et, un peu plus loin, la catégorie des “prêtres” et religieux.( détails pittoresques: c’est pour leur interdire certains costumes (redingote, vêtement rayé et ouvert, chaussures bariolées rouges ou vertes) ou certaines professions (charcutier, boucher, aubergiste, négoce, port des armes) (Albérigo: “Les conciles oecuméniques”, Tome 2, page 756)

 

- Le concile de Constance (1414-1418) emploie au moins 5 fois le mot “sacerdotes” pour désigner les “presbytres-Anciens”.

 

 

- Le Concile de Bâle-Ferrare-Florence-Rome (1431-1445) utilise le mot “prêtrise” (presbyteratus) dans sa session VI-XI (Alberigo p.1124)

 

- Rien de significatif dans Latran V (1512-1517), juste au moment où Luther commence à mettre en cause certaines expressions romaines.

***

- C’est le concile de TRENTE (1545-1563) qui consacre une mutation significative du vocabulaire.

 

* Ce sont les “sacerdotes”(latin) qui célèbrent l’eucharistie, (Alberigo T.3, p 1420) donnent l’absolution sacramentelle (p.1438).

L’emploi du mot latin “sacerdotes” devient courant.

On trouve même une affirmation d’équivalence entre “sacerdotes” et “presbyteri” à la page 1450: “Si quelqu’un dit que les “presbytres” (presbyteros) de l’Eglise, que St Jacques recommande de faire venir pour oindre un malade, ne sont pas les “prêtres ordonnés (sacerdotes) par l’évêque”, mais les plus âgés dans toute communauté et que, pour cette raison, le ministre propre de l’extrême onction n’est pas le “prêtre” (sacerdotem) seul : qu’il soit anathème” (canon 4 sur l’extrême onction). !!

 

* Est également utilisée l’expression nouvelle: “ministère du sacerdoce” (ministerium sacerdotii) pour désigner ceux qui ont été élevés à “l’ordre de la prêtrise”(ad ordinem presbyteratus). Cette expression qualifie le degré inférieur du sacrement de l’ordre concernant le “presbytre” par rapport à l’évêque.(Alberigo p. 1510,1512,1522)

 

Noter qu’apparaît au même moment la création des petits séminaires pour accueillir des enfants dès l’âge de 12 ans. (p.1525)

 

Le Concile de Trente a quasiment substitué le vocabulaire du “sacré”, du “sacerdotal” à celui du “ministère presbytéral”.

Il en sera ainsi pendant plusieurs siècles, jusqu’au XXè avec Vatican II

***

 

- Le Concile VATICAN II (1963-1965)

A) revient au vocabulaire traditionnel et néotestamentaire dans son document du 7 décembre 1965 “presbyterorum ordinis” (L’ordre des Presbytres-Anciens).

 

* Il utilise essentiellement les mots de la racine “presbytérale” et non plus “sacerdotale”.

 

* il rappelle que le sacerdoce concerne le corps ecclésial tout entier

 

* et que les “Presbytres” accomplissent publiquement “la fonction sacerdotale”, à leur niveau. (p.2112 et suivantes).

B ) La Constitution sur l’Eglise, (Lumen gentium, du 21 novembre 1964),

avait commencé ce retour aux sources de la révélation en présentant l’Eglise comme “peuple de Dieu”, à l’intérieur duquel le Concile situait

les évêques (dont les “presbyteri” sont les premiers auxiliaires dit le n° 28), les laïcs et les religieux.

 

Il rappelait l’appel universel à la sainteté, le caractère eschatologique de l’Eglise. Il présentait Marie comme modèle de l’Eglise.

Ce texte disait clairement:

- ”Les baptisés, par la régénération et l’onction du Saint Esprit, sont consacrés pour être une demeure spirituelle et un sacerdoce saint , pour offrir, par toutes les activités du chrétien, autant de sacrifices spirituels et proclamer les merveilles de celui qui des ténèbres les a appelés à son admirable lumière”-(n°10)

- “Le sacerdoce commun des fidèles et le sacerdoce ministériel ou hiérarchique, bien qu’il y ait entre eux une différence essentielle et non seulement de degré, sont cependant ordonnés l’un à l’autre: l’un et l’autre, en effet, chacun selon son mode propre, participent de l’unique sacerdoce du Christ”. (n° 10)

- “Tout ce qui a été dit du peuple de Dieu concerne à titre égal laïcs, religieux et clercs...”(n°30)

 

- “Sous le nom de laïcs on entend ici l’ensemble des chrétiens qui ne sont pas membres de l’ordre sacré et de l’état religierux sanctionné dans l’Eglise, c’est-à- dire les chrétiens qui, étant incorporés au Christ par le baptême, intégrés au peuple de Dieu, faits participants à leur manière de la fonction sacerdotale, prophétique et royale du Christ, exercent pour leur part, dans l’Eglise et dans le monde, la mission qui est celle de tout le peuple chrétien”.(n° 31)

 

On aurait pu écrire

 

1) tout CHRÉTIEN, tout FIDÈLE du Christ, est membre du peuple de Dieu à part entière ( et c’est le sens originel du mot grec “laïcos”, membre du “laos” ou peuple de Dieu)

2) Certains fidèles cessent d’être canoniquement des “laïcs” lorsqu’ils sont ORDONNÉS ou font Profession dans l’état religieux reconnu dans l’Eglise.

Ils demeurent des CHRÉTIENS et des FIDÈLES du Christ

“Avec vous, je suis CHRÉTIEN: pour vous je suis évêque” disait St Augustin.

C’était plus bref, plus simple et surtout plus mobilisateur.

.***

 

 

Malgré ces textes et de nombreuses études bibliques, le vocabulaire courant des catholiques continue à employer (réserver?) les mots du “sacerdoce” pour caractériser le statut particulier des “presbytres” et les distinguer des “laïcs” à tout propos.

 

Malgré le dernier Concile prolifère dans le langage courant catholique romain l’énumération hiérarchique: évêques, prêtres, religieux, religieuses, laïcs.

 

Quand reviendra-t-on au langage de Pierre ou de Paul

s'adressant d'abord et essentiellement aux "fidèles du Christ",

aux "saints qui vivent à...",

ou à "l'assemblée des saints qui résident à..."

 

Le mot “chrétien” est moins utilisé dans le langage catholique que “fidèle laïc” ou “ministre ordonné” ou “personne consacrée”.

 

Le mot “vocation” demeure encore essentiellement utilisé pour désigner la vocation "sacerdotale" ou la vocation à la vie "consacrée". Ce qui n'est pas conforme à la doctrine du NT.

 

Nous avons ainsi observé une dérive du vocabulaire concernant le "ministère presbytéral". Cette dérive des mots utilisés a malheureusement entraîné une dérive de la pensée concernant le Ministère que Jésus a confié à certains disciples en utilisant les mots

Ancien, plus ancien, sage, conseiller, discerner, assembler

pastoral, chargé de faire paître, aller et venir, nourrir, protéger, rassembler

serviteur, chargé d'assurer certains services, au bénéfice de l'assemblée

avec une âme de serviteur et non pas de seigneur cherchant à se faire servir

intendant de la maison de Dieu, chargé de "lier/délier", discerner, gouverner,

envoyé à toutes les Nations et cultures, apôtre, missionnaire

pour y susciter des disciples en transmettant la Parole de Paix et de Pardon

pour guérir et sauver

pour rappeler le commandement du Seigneur:

aimer d'abord Dieu, et son prochain ( les deux grands commandements résumant toute la Loi depuis les Ecritures de la première Alliance)

"faire ceci en mémoire de Lui " et de son Unique Offrande par Amour

du Père et de toute l'Humanité.

 

MAGNIFIQUES MISSIONS du MINISTERE CHRETIEN

 

Paul surtout et Pierre ont utilisé quelques expressions complémentaires.

Toutes demeurent dans la ligne "ministérielle" et non pas "sacerdotale".

 

 

 

***

Augustin a fort bien dit l’essentiel. Toutes les lettres des Apôtres s’adressent aux chrétiens de telle ou telle ville, aux disciples du Christ. Elles comportent un nombre réduit de lignes spécifiques concernant les “presbytres”, les ministres chargés d'un service “pastoral”. En les comparant avec nos textes contemporains, nous voyons bien la différence considérable d’accent. Qui doit changer de vocabulaire ou de théologie des ministères? L'Ecriture sainte ? Evidemment non! Alors, tournons notre langue sept fois dans la bouche avant de parler des ministères aujourd'hui.

Les interrogations incessantes concernant le ministère presbytéral dans l’Eglise et dans le Monde actuel feront renaître un intérêt pour une meilleure utilisation des mots bibliques.

La fidélité aux Paroles du Christ et des Apôtres ainsi qu’à la plus longue Tradition de l’Eglise permettra, et elle seule, de “refonder le ministère presbytéral” indispensable à toute communauté chrétienne. Et, j'en ai l'intime conviction, alors des hommes et des femmes répondront à l'Appel intérieur de l'Esprit, relayé par les Communautés chrétiennes et les Pasteurs, pour assurer les ministères et services dont le Monde et l'Eglise ont besoin. Je prie pour que nous retrouvions le bon sens du Ministère...

 

Jean Charles THOMAS

 

 

 

MARIAGE ET MINISTERE

 

MARIAGE et MINSTÈRE PRESBYTÉRAL sont-ils INCOMPATIBLES ?

 

Non, répondent la tradition constante des Eglises orthodoxes

et la pratique

de l’Église anglicane, des Églises protestantes

et des Églises évangéliques.

Oui, répond l’Église latine, romaine,

depuis un bon nombre de siècles.

 

Que disent les textes bibliques?

 

- Dès les premières pages de la Bible, le livre de la Genèse présente l’humain créé

“ à l’image de Dieu”, “mâle et femelle”,

avec mission d’assurer la transmission de la vie (Gen 1.26-27).

 

Il affirme que la relation amoureuse homme-femme fut inventée par Dieu

et qu’elle permet au masculin et au féminin

de constuire une communion humaine unique et durable (Gen 2, 22-25).

 

Le même texte montre d’abord le Créateur inquiet devant un humain solitaire:

“Il n’est pas bon que l’humain soit seul;

je vais lui faire une aide qui sera son vis-à-vis” (Gn 2.18).

 

(Lire des commentaires sur ces passages de la Genèse: de Benoît XVI, de Marie-Jo Thiel, Marie Balmary et de Véronique Margron à la page consacrée aux Femmes dans ce site)

 

 

- La vie “à deux”, unis par l’amour, constitue la route existentielle largement majoritaire. Elle est perturbée par la polygamie.pendant des siècles.

 

 

- L’Ancien Testament lie fortement mariage et sacerdoce.

Tout prêtre doit être fils de prêtre,

descendant de la famille d’Aaron, le frère de Moïse.

Sans prêtres mariés, pas de prêtres pour le culte !

 

 

- Jésus de Nazareth, questionné au sujet de la répudiation des épouses par leurs maris, renvoie clairement aux intentions du Créateur sur le mariage (textes de la Genèse cités plus haut)

- et désapprouve la répudiation

(sauf dans les cas où il n’y aurait pas eu de vrai mariage selon Dieu à l’origine du couple).

C’est en raison de la dureté du coeur que

certains hommes

en viennent à répudier leur épouse,

affirme Jésus.(Matthieu, 19, 1 à 12)

 

- Jésus choisit ses Apôtres parmi des couples mariés,

Simon-Pierre notamment, dont il guérit la belle-mère

(Luc 4, 38-39).

 

 

- Lorsque Paul parle des qualités que doivent posséder

les “anciens”,

les “épiscopes”,

les “diacres”,

il ne mentionne nullement le célibat comme condition d’appel à ces ministères.

Il précise seulement que le ministre auquel on impose les mains doit être “l’homme d’une seule femme”, ce qui signifie au minimum qu’il soit monogame et, probablement, qu’il demeure fidèle à un unique amour féminin s’il devient veuf.

( 1 Tim. 3. 1 à 14; Tite 1.5-10)

 

Les enseignements de l’histoire

 

Pendant un certain nombre de siècles, les “prêtres” sont choisis parmi des gens mariés, ayant bien vécu le mariage et l’éducation.

 

Les Églises chrétiennes d’Orient et d’Occident conservent la pratique du Christ et celle dont Paul fait état.

 

En Occident, progressivement,

des synodes d’Espagne et de France,

vont conseiller la “continence” (absence de relations sexuelles)

aux ministres ordonnés mariés

 

.Une préférence s’installe dans l’Église latine occidentale

au cours des dix premiers siècles : réserver l’ordination aux célibataires.

 

 

L’Église d’Orient ne suit pas cette voie: elle demande à ceux qui veulent être ordonnés de se marier avant l’ordination.

Il en est toujours ainsi chez les Orthodoxes.

 

Malgré cette préférence de l’Occident pour le célibat des "prêtres",

des hommes , devenus "prêtres" de l’Église latine

(séparée de l’Orient à partir de 1054) ,

décident de se marier “religieusement”.

Leur mariage est reconnu valide.

 

Pour en finir avec cette situation, le deuxième Concile du Latran,

tenu en 1139 à Rome,

décide que ces unions de prêtres ne seront plus considérées comme de vrais mariages.

Le Concile les invalide pour mieux les empêcher:

“Afin que la loi de continence...s’étende ...nous statuons que les évêques, les prêtres, les diacres, les sous-diacres...qui auraient osé...s’unir à une épouse soient séparés de celle-ci. En effet, nous décrétons qu’une telle union , dont il est évident qu’elle a été contractée à l’encontre de la règle de l’Église, n’est pas un mariage”

(Latran II, canon 7) (voir la note en bas de ce texte cité par Alberigo )

 

 

- En 1563, le Concile de Trente réaffirme la même discipline:

“ Si quelqu’un dit que les clercs qui ont reçu les ordres sacrés..

.peuvent contracter mariage,

qu’un tel mariage est valide, malgré la loi de l’Eglise,

et qu’affirmer le contraire n’est rien d’autre

que condamner le mariage...

qu’il soit anathème”

(canon 9 de la XXIVe session, 1563).

 

- Et le même Concile de Trente ajoute:

“Si quelqu’un dit que l’état de mariage

doit être placé au-dessus de l’état de virginité ou de célibat

et qu’il n’est ni mieux ni plus heureux

de rester dans la virginité ou le célibat

que de contracter mariage;

qu’il soit anathème”. (canon 10, même session, 1563)

 

- Le célibat imposé aux prêtres est devenu ainsi une règle disciplinaire,

toujours en vigueur dans l’Église romaine

( à la différence de toutes les autres Églises chrétiennes).

 

 

-Le célibat imposé aux prêtres n’est pas un voeu,

mais un engagement

accepté par celui qui veut être" ordonné".

Décider de se marier par la suite entraîne la cessation de l’exercice du ministère. Impossible d’exercer le ministère presbytéral tout en vivant un mariage sacramentel.

Les deux ne sont pas déclarés théologiquement incompatibles, certes:

il s’agit d’une règle disciplinaire

imposée par l’Église romaine à ceux qu’elle ordonne prêtres.

.

- Toutefois, dans un certain nombre de cas , depuis des années,

des prêtres qui s’étaient mariés

ont été autorisés par Rome à exercer leur ministère.

 

Une discrétion proche du secret empêche souvent de connaître ces cas

et de prendre la mesure de ces situations particulières autorisées.

On sait également que des pasteurs des Eglises anglicanes ou protestantes

ayant choisi de devenir “catholiques”

ont été ordonnés "prêtres"

tout en vivant avec leur épouse.

 

- Aujourd’hui, beaucoup de catholiques pensent

qu’on devrait remettre à l’étude la discipline de l’Église romaine.

En France, fin 2006, une enquête affirme que

81% des catholiques sont favorables au “mariage des prêtres”

(A proprement parler, cette expression couvrirait la possibilité pour un prêtre de se marier après avoir été ordonné- et non pas seulement avant l’ordination, comme le fait l’Orthodoxie).

De nombreux synodes diocésains catholiques

ont présenté des motions en faveur d’une possibilité d’ordonner" prêtres"

des hommes mariés,

comme il en va pour les diacres catholiques depuis le concile Vatican.

 

- L’amour humain vécu dans le mariage

selon les intentions de Dieu depuis le début de l’histoire humaine

étant une réalité spirituelle et religieuse indiscutable,

une bonne partie de l’Humanité

a besoin du témoignage de couples chrétiens

pour restaurer le sens du mariage selon Dieu.

 

- Le retour à la pratique des premiers temps du Christianisme

serait bénéfique et pourrait être recommandé

afin de montrer l’importance structurante du mariage (selon la Bible)

pour les personnes

et l'équilibre masculin-féminin

 

pour les sociétés civiles ,

pour les religions

et pour les églises.

 

- La vie en couple chrétien permettrait à l’homme-prêtre

d’avoir un “vis-à-vis”

capable de briser les mauvaises solitudes du célibataire,

de contester ses éventuelles intransigeances

ou sa tendance à un certain autoritarisme clérical,

d’aider la pastorale à intégrer les richesses spirituelles

apportées par les femmes,

d’éviter certains “départs de prêtres”

abandonnant le ministère lorsqu’ils découvrent la grandeur de l’amour chrétien.

 

- En ce point comme en beaucoup d’autres,

les enseignements bibliques demeurent pleins d’avenir.

 

 

 

 

Une NOUVEAUTÉ décidée par le CONCILE DE TRENTE:

le Décret TAMETSI (du 11 novembre 1563)

précise "qui est marié selon l'église romaine catholique"

 

NOTE AU SUJET DU MARIAGE :

aussitôt après avoir "invalidé" l'union d'un prêtre et d'une femme

en disant qu'il ne s'agit pas d'un mariage,

 

le même concile de Trente a pris une décision similaire

au sujet de tous les mariages "clandestins" de baptisés.

 

C'est ce que dit le décret "Tametsi du 11 novembre 1563 :

"les mariages clandestins, qui se sont faits avec libre consentement des contractants, sont des mariages valides et véritables, tant que l'Eglise ne les a pas rendus invalides.....

La sainte Eglise néanmoins, pour de très justes raisons,

a toujours eu en horreur ces mariages et les a défendus.

Mais le Saint Synode s'aperçoit que ces défenses

ne servent plus à rien en raison de la désobéissance des hommes...

 

"C'est pourquoi, pour toutes ces raisons,.....le Concile ordonne ce qui suit:

( annonce publique des mariages à venir,

échange public des consentements devant le curé et deux ou trois témoins ). ...

 

"Quant à ceux qui entreprendront de contracter mariage autrement..

.le saint Concile les rend absolument inhabiles à contracter de la sorte

et décrète que de tels contrats

sont invalides et nuls,

comme par le présent décret il les rend invalides et les annule"

(Concile de Trente session XXIV, décret du 11 novembre 1563).

 

 

Nous reconnaissons exactement ici la "discipline" de l'Eglise catholique concernant la célébration du mariage

que l'Eglise reconnaît à la fois valide et sacramentel.

 

Il s'agit d'une décision,

élaborée au fil du temps,

prise pour des motifs précis,

à un moment précis de l'histoire,

pour sortir les mariages de la "clandestinité".

 

Le Concile rappelle clairement que, de soi,

le mariage valide est créé par l'engagement libre

d'un homme et d'une femme.

 

Mais le Concile ne voit pas d'autre moyen

que leur "invalidation" ou "déclaration de nullité"

pour mettre fin aux mauvaises habitudes des mariages

célébrés entre deux personnes

sans aucune manifestation extérieure

devant la communauté humaine,

laquelle était alors essentiellement la communauté ecclésiale.

 

Depuis plus de quatre siècles, cette décision est appliquée dans l'Eglise latine.

Au point que l'opinion pense couramment

que c'est le "passage à l'église" qui crée le mariage...

 

 

DOCUMENTATION à partir de "BIBLE PARSER"

 

Les mots bibliques du ministère épiscopal ou presbytéral

Résultats d'une enquête réalisée par Jean Charles Thomas

avec les moyens informatiques proposés par "Bible Parser" de Didier Fontaine

 

 

Les mots zaqen, presbuteros, senior,major natu, ancien

sont employés largement dans l'AT (zaqen, plus de 210 fois)

et dans le NT.

Ils désignent des hommes âgés, vieux, vieillards et, un certain nombre de fois, ceux qui sont choisis parmi les hommes âgés pour assumer une responsabilité dans le peuple de Dieu.

 

Le NT utilise 67 fois le mot grec presbuteros pour désigner les Anciens des communautés du Judaïsme (évangiles et Actes des Apôtres) souvent associés aux Prêtres du temple de Jérusalem.

La Vulgate ( traduction latine de la Bible) emploie principalement le mot seniores et plus rarement le mot majores, ou majores natu.

En français Anciens, soulignant l'âge physique.

 

 

Presbuteros désigne également dans les Actes et les Lettres de Paul

les Anciens chargés de responsabilité dans les communautés chrétiennes.

La Vulgate traduit généralement par seniores et une fois par majores natu .

Les traducteurs français disent alors: les Anciens. (dans l'Apocalypse, les Vieillards) (I Pierre, 2 Jo et 3 Jo, Acien, co-Ancien ou l'Ancien).

 

Six passages font exception dans la Vulgate.

 

Presbyteros grec y est décalqué en latin par presbyter. ( Actes 14,23 et 15,2; I Tim 5,17 et 19; Tit 1,5 et Jac 5,14).

Les 21 traductions françaises que j'ai consultées choisissent généralement le mot Anciens.

Quelques-unes sont attentives à la nuance du mot latin presbyter et transcrivent : presbytres (Pirot Clamer en 1946, Jerusalem 1973).

Plusieurs, hésitant devant ce mot inexistant en français, transcrivent carrément par prêtres (Port Royal; Fillion; Glaire Vigouroux en 1902) . La Bible du Semeur en 1999 traduit par "Les Responsables dans l'Eglise".

 

Le premier pas est donc franchi par ces trois traducteurs français .

La notion d'ancien disparaît.

Le mot latin presbyter est transformé dans le mot français prêtre,

alors que ni le grec, ni le latin ne permettaient cette mutation.

 

Le mot français prêtre aurait dû être réservé aux mots bibliques hébreux, grecs et latins désignant les prêtres du Judaïsme qohen, iereus, sacerdos.

 

 

Pendant des siècles, les textes officiels de la communauté chrétienne n'ont jamais fait cette faute de traduction lourde de conséquences théologiques sur le ministère presbytéral et épiscopal.

En grec et en latin, seuls les mots hiereus et sacerdos ont été traduits par prêtre;

seuls les mots presbyteros, seniores et presbyter ont été traduits par anciens.

 

Mais de nombreux traducteurs français des textes officiels (conciles)

ont ignoré la différence capitale entre prêtre et ancien (volontairement ? )

et répété la faute de traduction en identifiant les mots et notions de prêtre et d'ancien,

de sacerdoce (Aaron) et de ministère d'ancien.(selon le Christ)

 

 

Pour en terminer avec le vocabulaire du NT pour parler du Ministère d'Ancien,

il faut donc récuser la notion de sacerdoce (d'Aaron)

et surtout compléter par les mots

Berger, Pasteur (poimèn, poimainô, pastor,) faire paître, nourrir, protéger, conduire), Apôtre, Envoyé du Seigneur (apostolos, apostoli, envoyés en mission, chargés de mission).

Serviteur

Intendant de la maison du Seigneur...

 

L'apôtre Pierre a parfaitement compris que Jésus Ressuscité l'avait confirmé dans cette mission pastorale de "faire paître" les membres de la communauté du Christ ": "Vous étiez errants comme des brebis; mais à présent, vous êtes retournés vers votre Berger, le Gardien (episcopos) de vos âmes" (I Pi 2,25). Et il se présente comme Ancien :" Quant aux Anciens en fonction parmi vous, je les exhorte, mois qui suis Ancien comme eux...soyez les pasteurs du troupeau de Dieu qui se trouve chez vous: veillez sur lui non pas par contrainte mais de plein gré, selon Dieu, non par cupidité mais par dévouement, non pas en commandant en maîtres à ceux qui vous sont confiés mais en devenant les modèles du troupeau" (I Pi 5, 1-3)

 

 

D'autres mots décrivent les ministères dans la communauté chrétienne:

en grec episcopeô, episcopos, diaconos, diaconeô -

en latin: episcopus, diaconus - avec de multiples sens en français:

pour episcopos ( préposé, surveillant, superviseur, intendant, gardien, responsable, évêque)

et pour diaconos (serviteur, domestique, subordonné, aux ordres d'un autre, diacre , ainsi que les verbes

assister, soigner, administrer, être ministre, répondre aux besoins).

 

 

Paul donne plusieurs listes d'autres ministères vécus dans la communauté locale:

Ephésiens 4, 11-12 (évangélistes, prophètes, docteurs...);

I Cor 12, 9-14 et 27-31 (chargés d'enseigner, de faire des miracles, de guérir, de parler, de gouverner de parler en langues...)

et Romains 12,6-8 (réconforter, donner, diriger, pratiquer la miséricorde)

 

 

Une évidence absolue: les mots bibliques décrivant le prêtre du Judaïsme sont qohen, hiereus, sacerdos, prêtre et toute la ligne du sacré vécu dans le temple et le culte qui s'y déroule.

 

Ces mots sont utilisés dans le NT exclusivement pour désigner les prêtres du Judaïsme.

Une seule exception, la Lettre aux Hébreux qui applique ces mots au Christ pour montrer qu'il est le seul et vrai prêtre, comparé à tous les prêtres du Judaïsme.

 

 

Aucun disciple du Christ, aucun Apôtre n'est jamais appelé hiereus, sacerdos ou prêtre.

 

Les Actes précisent qu'une "multitude de prêtres obéissaient à la foi" (6,7). Il s'agit, évidemment, de prêtres du temple de Jérusalem qui adhéraient à la foi selon le Christ.

 

Seule l'assemblée des disciples du Christ peut être appelée "sacerdotale".

Comme dans ces trois passages de l'Apocalypse:

 

Apoc 1,6 καὶ ἐποίησεν ἡμᾶς βασιλείαν ἱερεῖς τῷ θεῷ καὶ πατρὶ αὐτοῦ αὐτῷ ἡ δόξα καὶ τὸ κράτος εἰς τοὺς αἰῶνας [τῶν αἰώνων] ἀμήν.

6 et fecit nostrum regnum sacerdotes Deo et Patri suo ipsi gloria et imperium in sæcula sæculorum amen

6 il a fait de nous une Royauté de Prêtres, pour son Dieu et Père ; à lui donc la gloire et la puissance pour les siècles des siècles. Amen.

 

Apoc 5,10 καὶ ἐποίησας αὐτοὺς τῷ θεῷ ἡμῶν βασιλείαν καὶ ἱερεῖς καὶ βασιλεύσουσιν ἐπὶ τῆς γῆς.

10 et fecisti eos Deo nostro regnum et sacerdotes et regnabunt super terram

10 tu as fait d'eux pour notre Dieu une Royauté de Prêtres régnant sur la terre

 

 

Apo 20,6 μακάριος καὶ ἅγιος ὁ ἔχων μέρος ἐν τῇ ἀναστάσει τῇ πρώτῃ ἐπὶ τούτων ὁ δεύτερος θάνατος οὐκ ἔχει ἐξουσίαν ἀλλʹ ἔσονται ἱερεῖς τοῦ θεοῦ καὶ τοῦ Χριστοῦ καὶ βασιλεύσουσιν μετʹ αὐτοῦ [τὰ] χίλια ἔτη

6 beatus et sanctus qui habet partem in resurrectione prima in his secunda mors non habet potestatem sed erunt sacerdotes Dei et Christi et regnabunt cum illo mille annis

6 Heureux et saint celui qui participe à la première résurrection ! La seconde mort n'a pas pouvoir sur eux, mais ils seront prêtres de Dieu et du Christ avec qui ils régneront mille années.

 

Documents

πρεσβύτερος

 

(presbuteros)

 

comparatif de presbus (plus âgé);

TDNT – 6:651,931; adj

 

Selon Louis Segond: LSG – ancien, aîné, plus âgé, vieillard, femmes âgées ;

67 emplois dans le NT

1) ancien, ayant de l'âge

1a) le plus ancien de deux peuples

1b) avancé dans la vie, un aîné, un senior

1b1) les ancêtres

2) un terme de rang ou de fonction

2a) parmi les Juifs

2a1) membres du grand conseil ou Sanhédrin (car dans les

premiers temps les dirigeants du peuple, juges, etc.

étaient sélectionnés parmi les hommes les plus anciens)

2a2) de ceux qui géraient les affaires publiques et

administraient la justice dans les villes séparées

2b) parmi les Chrétiens, ceux qui présidaient sur les assemblées

(ou églises) le NT utilisant le terme évêques, anciens, et

presbytère indifféremment

2c) les vingt quatre membres du Sanhédrin céleste assis sur des

trônes autour du trône de Dieu

πρεσβύτερος , πρεσβυτέρα , πρεσβύτερον (comparitive of πρέσβυς ) (from Homer down),

 

Nombre d'occurrences dans LSG+ (NT) : 67 emplois.

( J'ai mis en bleu les emplois faisant allusion à la responsabilité d'Anciens dans les communautés chrétiennes du NT, avec la traduction latine de la Vulgate et diverses traductions françaises JCThomas)

Matthieu 15:2 : πρεσβυτέρων

Matthieu 16:21 : πρεσβυτέρων

Matthieu 21:23 : πρεσβύτεροι

Matthieu 26:3 : πρεσβύτεροι

Matthieu 26:47 : πρεσβυτέρων

Matthieu 26:57 : πρεσβύτεροι

Matthieu 27:1 : πρεσβύτεροι

Matthieu 27:3 : πρεσβυτέροις

Matthieu 27:12 : πρεσβυτέρων

Matthieu 27:20 : πρεσβύτεροι

Matthieu 27:41 : πρεσβυτέρων

Matthieu 28:12 : πρεσβυτέρων

Marc 7:3 : πρεσβυτέρων

Marc 7:5 : πρεσβυτέρων

Marc 8:31 : πρεσβυτέρων

Marc 11:27 : πρεσβύτεροι

Marc 14:43 : πρεσβυτέρων

Marc 14:53 : πρεσβύτεροι

Marc 15:1 : πρεσβυτέρων

Luc 7:3 : πρεσβυτέρους

Luc 9:22 : πρεσβυτέρων

Luc 15:25 : πρεσβύτερος (senior) (aîné)

Luc 20:1 : πρεσβυτέροις

Luc 22:52 : πρεσβυτέρους

Jean 8:9 : πρεσβυτερων (senioribus)

 

Actes 2:17 : πρεσβύτεροι

Actes 4:5 : πρεσβυτέρους

Actes 4:8 : πρεσβύτεροι

Actes 4:23 : πρεσβύτεροι

Actes 6:12 : πρεσβυτέρους

Actes 11:30 : πρεσβυτέρους (seniores) (anciens)

Actes 14:23 : πρεσβυτέρους (presbyteros)(anciens)

Actes 15:2 : πρεσβυτέρους (presbyteros ) ( anciens)

Actes 15:4 : πρεσβυτέρων (senioribus) (anciens)

Actes 15:6 : πρεσβύτεροι (seniores) (anciens)

Actes 15:22 : πρεσβυτέροις (senioribus) (anciens)

Actes 15:23 : πρεσβύτεροι (seniores) (anciens)

Actes 16:4 : πρεσβυτέρων (senioribus) (anciens)

Actes 20:17 : πρεσβυτέρους (majores natu) (anciens)

Actes 21:18 : πρεσβύτεροι (seniores) (anciens)

Actes 23:14 : πρεσβυτέροις (seniores)

Actes 24:1 : πρεσβυτέρων (senioribus)

Actes 25:15 : πρεσβύτεροι (seniores Judaeorum)

1 Timothée 5:1 : Πρεσβυτέρῳ (seniorem) (vieillard)

1 Timothée 5:2 : πρεσβυτέρας (anus) (femme âgée)

1 Timothée 5:17 : πρεσβύτεροι (presbyteri) (presbytres)

1 Timothée 5:19 : πρεσβυτέρου (presbyterum) (presbytre)

Tite 1:5 : πρεσβυτέρους (presbyteros) (presbytres)

Hébreux 11:2 : πρεσβύτεροι (senes)

Jacques 5:14 : πρεσβυτέρους (presbyteros ) (presbytres)

1 Pierre 5:1 : Πρεσβυτέρους (seniores...cosenior) (anciens)

1 Pierre 5:5 : πρεσβυτέροις (senioribus ) (ancien)

2 Jean 1:1 : πρεσβύτερος (senior) (l'ancien)

3 Jean 1:1 : πρεσβύτερος (senior) (l'ancien)

Révélation 4:4 : πρεσβυτέρους (seniores) (vieillards)

Révélation 4:10 : πρεσβύτεροι

Révélation 5:5 : πρεσβυτέρων

Révélation 5:6 : πρεσβυτέρων

Révélation 5:8 : πρεσβύτεροι

Révélation 5:11 : πρεσβυτέρων

Révélation 5:14 : πρεσβύτεροι

Révélation 7:11 : πρεσβυτέρων

Révélation 7:13 : πρεσβυτέρων

Révélation 11:16 : πρεσβύτεροι

Révélation 14:3 : πρεσβυτέρων

Révélation 19:4 : πρεσβύτεροι

Presbuteros (Luc et Pierre)

Luc 15:25 Ἦν δὲ ὁ υἱὸς αὐτοῦ ὁ πρεσβύτερος ἐν ἀγρῷ· καὶ ὡς ἐρχόμενος ἤγγισεν τῇ οἰκίᾳ, ἤκουσεν συμφωνίας καὶ χορῶν,

1 Pierre 5:1 Πρεσβυτέρους οὖν ἐν ὑμῖν παρακαλῶ ὁ συμπρεσβύτερος καὶ μάρτυς τῶν τοῦ Χριστοῦ παθημάτων, ὁ καὶ τῆς μελλούσης ἀποκαλύπτεσθαι δόξης κοινωνός·

2 Jean 1:1 Ὁ πρεσβύτερος ἐκλεκτῇ κυρίᾳ καὶ τοῖς τέκνοις αὐτῆς, οὓς ἐγὼ ἀγαπῶ ἐν ἀληθείᾳ, καὶ οὐκ ἐγὼ μόνος ἀλλὰ καὶ πάντες οἱ ἐγνωκότες τὴν ἀλήθειαν,

3 Jean 1:1 Ὁ πρεσβύτερος Γαΐῳ τῷ ἀγαπητῷ, ὃν ἐγὼ ἀγαπῶ ἐν ἀληθείᾳ.

 

 

mairores natu

Résultats pour maiores dans la Vulgate : 46 occurrences dans 46 versets.

 

 

• Gen-50-7-quo ascendente ierunt cum eo omnes senes domus Pharaonis cunctique maiores natu terrae Aegypti

• Lev-9-1-facto autem octavo die vocavit Moses Aaron et filios eius ac maiores natu Israhel dixitque ad Aaron

• Nom-11-30-reversusque est Moses et maiores natu Israhel in castra

• Nom-22-4-dixit ad maiores natu Madian ita delebit hic populus omnes qui in nostris finibus commorantur quomodo solet bos herbas usque ad radices carpere ipse erat eo tempore rex in Moab

• Nom-22-7-perrexerunt seniores Moab et maiores natu Madian habentes divinationis pretium in manibus cumque venissent ad Balaam et narrassent ei omnia verba Balac

• Deu-5-23-vos autem postquam audistis vocem de medio tenebrarum et montem ardere vidistis accessistis ad me omnes principes tribuum et maiores natu atque dixistis

• Deu-11-23-disperdet Dominus omnes gentes istas ante faciem vestram et possidebitis eas quae maiores et fortiores vobis sunt

• Deu-21-2-egredientur maiores natu et iudices tui et metientur a loco cadaveris singularum per circuitum spatia civitatum

• Deu-21-6-et maiores natu civitatis illius ad interfectum lavabuntque manus suas super vitulam quae in valle percussa est

• Deu-25-7-sin autem noluerit accipere uxorem fratris sui quae ei lege debetur perget mulier ad portam civitatis et interpellabit maiores natu dicetque non vult frater viri mei suscitare nomen fratris sui in Israhel nec me in coniugium sumere

• Deu-29-10-vos statis hodie cuncti coram Domino Deo vestro principes vestri ac tribus et maiores natu atque doctores omnis populus Israhel

• Deu-31-28-congregate ad me omnes maiores natu per tribus vestras atque doctores et loquar audientibus eis sermones istos et invocabo contra eos caelum et terram

• Deu-32-7-memento dierum antiquorum cogita generationes singulas interroga patrem tuum et adnuntiabit tibi maiores tuos et dicent tibi

• Jos-8-33-omnis autem populus et maiores natu ducesque ac iudices stabant ex utraque parte arcae in conspectu sacerdotum qui portabant arcam foederis Domini ut advena ita et indigena media eorum pars iuxta montem Garizim et media iuxta montem Hebal sicut praeceperat Moses famulus Domini et primum quidem benedixit populo Israhel

• Jos-23-2-vocavit Iosue omnem Israhelem maioresque natu et principes ac duces et magistros dixitque ad eos ego senui et progressioris aetatis sum

• Jos-24-1-congregavitque Iosue omnes tribus Israhel in Sychem et vocavit maiores natu ac principes et iudices et magistros steteruntque in conspectu Domini

• Jug-11-5-quibus acriter instantibus perrexerunt maiores natu de Galaad ut tollerent in auxilium sui Iepthae de terra Tob

• Jug-21-16-dixeruntque maiores natu quid faciemus reliquis qui non acceperunt uxores omnes in Beniamin feminae conciderunt

• Rut-4-11-respondit omnis populus qui erat in porta et maiores natu nos testes sumus faciat Dominus hanc mulierem quae ingreditur domum tuam sicut Rachel et Liam quae aedificaverunt domum Israhel ut sit exemplum virtutis in Ephrata et habeat celebre nomen in Bethleem

• Samun-4-3-et reversus est populus ad castra dixeruntque maiores natu de Israhel quare percussit nos Dominus hodie coram Philisthim adferamus ad nos de Silo arcam foederis Domini et veniat in medium nostri ut salvet nos de manu inimicorum nostrorum

• Samun-8-4-congregati ergo universi maiores natu Israhel venerunt ad Samuhel in Ramatha

• Samun-17-13-abierunt autem tres filii eius maiores post Saul in proelium et nomina trium filiorum eius qui perrexerant ad bellum Heliab primogenitus et secundus Abinadab tertiusque Samma

• Samde-19-11-rex vero David misit ad Sadoc et ad Abiathar sacerdotes dicens loquimini ad maiores natu Iuda dicentes cur venitis novissimi ad reducendum regem in domum suam sermo autem omnis Israhel pervenerat ad regem in domo eius

• UnRo-8-1-tunc congregavit omnes maiores natu Israhel cum principibus tribuum et duces familiarum filiorum Israhel ad regem Salomonem in Hierusalem ut deferrent arcam foederis Domini de civitate David id est de Sion

• UnRo-20-8-dixeruntque omnes maiores natu et universus populus ad eum non audias neque adquiescas illi

• UnRo-21-8-scripsit itaque litteras ex nomine Ahab et signavit eas anulo eius et misit ad maiores natu et ad optimates qui erant in civitate eius et habitabant cum Naboth

• UnRo-21-11-fecerunt ergo cives eius maiores natu et optimates qui habitabant cum eo in urbe sicut praeceperat eis Hiezabel et sicut scriptum erat in litteris quas miserat ad eos

• DeRo-10-1-erant autem Ahab septuaginta filii in Samaria scripsit ergo Hieu litteras et misit in Samariam ad optimates civitatis et ad maiores natu et ad nutricios Ahab dicens

• DeRo-10-5-miserunt ergo praepositus domus et praefectus civitatis et maiores natu et nutricii ad Hieu dicentes servi tui sumus quaecumque iusseris faciemus nec constituemus regem quodcumque tibi placet fac

• UnCr-11-3-venerunt ergo omnes maiores natu Israhel ad regem in Hebron et iniit David cum eis foedus coram Domino unxeruntque eum regem super Israhel iuxta sermonem Domini quem locutus est in manu Samuhel

• UnCr-15-25-igitur David et maiores natu Israhel et tribuni ierunt ad deportandam arcam foederis Domini de domo Obededom cum laetitia

• UnCr-21-16-levansque David oculos suos vidit angelum Domini stantem inter terram et caelum et evaginatum gladium in manu eius et versum contra Hierusalem et ceciderunt tam ipse quam maiores natu vestiti ciliciis et proni in terram

• UnCr-24-31-miseruntque et ipsi sortes contra fratres suos filios Aaron coram David rege et Sadoc et Ahimelech et principibus familiarum sacerdotalium et leviticarum tam maiores quam minores omnes sors aequaliter dividebat

• DeCr-5-2-post quae congregavit maiores natu Israhel et cunctos principes tribuum et capita familiarum de filiis Israhel in Hierusalem ut adducerent arcam foederis Domini de civitate David quae est Sion

• DeCr-22-1-constituerunt autem habitatores Hierusalem Ochoziam filium eius minimum regem pro eo omnes enim maiores natu qui ante eum fuerant interfecerant latrones Arabum qui inruerant in castra regnavitque Ochozias filius Ioram regis Iuda

• Est-1-22-et misit epistulas ad universas provincias regni sui ut quaeque gens audire et legere poterat diversis linguis et litteris esse viros principes ac maiores in domibus suis et hoc per cunctos populos divulgari

• Jer-14-3-maiores miserunt minores suos ad aquam venerunt ad hauriendum non invenerunt aquam reportaverunt vasa sua vacua confusi sunt et adflicti et operuerunt capita sua

• Eze-8-6-et dixit ad me fili hominis putasne vides tu quid isti faciant abominationes magnas quas domus Israhel facit hic ut procul recedam a sanctuario meo et adhuc conversus videbis abominationes maiores

• Eze-8-13-et dixit ad me adhuc conversus videbis abominationes maiores quas isti faciunt

• Eze-8-15-et dixit ad me certe vidisti fili hominis adhuc conversus videbis abominationes maiores his

• Eze-16-61-et recordaberis viarum tuarum et confunderis cum receperis sorores tuas te maiores cum minoribus tuis et dabo eas tibi in filias sed non ex pacto tuo

• Mat-20-25-Iesus autem vocavit eos ad se et ait scitis quia principes gentium dominantur eorum et qui maiores sunt potestatem exercent in eos

• Act-20-17-a Mileto autem mittens Ephesum vocavit maiores natu ecclesiae

• Act-22-5-sicut princeps sacerdotum testimonium mihi reddit et omnes maiores natu a quibus et epistulas accipiens ad fratres Damascum pergebam ut adducerem inde vinctos in Hierusalem uti punirentur

• Heb-11-26-maiores divitias aestimans thesauro Aegyptiorum inproperium Christi aspiciebat enim in remunerationem

• DePi-2-11-ubi angeli fortitudine et virtute cum sint maiores non portant adversum se execrabile iudicium

 

ANCIENS dans le NT ( traduction LSG

• Actes 6:12 Ils émurent le peuple, les anciens et les scribes, et, se jetant sur lui, ils le saisirent, et l'emmenèrent au sanhédrin....

• Actes 11:30 Ils le firent parvenir aux anciens par les mains de Barnabas et de Saul....

• Actes 14:23 Ils firent nommer des anciens dans chaque Église, et, après avoir prié et jeûné, ils les recommandèrent au Seigneur, en qui ils avaient cru....

• Actes 15:2 Paul et Barnabas eurent avec eux un débat et une vive discussion; et les frères décidèrent que Paul et Barnabas, et quelques-uns des leurs, monteraient à Jérusalem vers les apôtres et les...

• Actes 15:4 Arrivés à Jérusalem, ils furent reçus par l'Église, les apôtres et les anciens, et ils racontèrent tout ce que Dieu avait fait avec eux....

• Actes 15:6 Les apôtres et les anciens se réunirent pour examiner cette affaire....

• Actes 15:22 Alors il parut bon aux apôtres et aux anciens, et à toute l'Église, de choisir parmi eux et d'envoyer à Antioche, avec Paul et Barnabas, Jude appelé Barsabas et Silas, hommes considérés e...

• Actes 15:23 Ils les chargèrent d'une lettre ainsi conçue: Les apôtres, les anciens, et les frères, aux frères d'entre les païens, qui sont à Antioche, en Syrie, et en Cilicie, salut !...

• Actes 16:4 En passant par les villes, ils recommandaient aux frères d'observer les décisions des apôtres et des anciens de Jérusalem....

• Actes 20:17 Cependant, de Milet Paul envoya chercher à Éphèse les anciens de l'Église....

• Actes 21:18 Le lendemain, Paul se rendit avec nous chez Jacques, et tous les anciens s'y réunirent....

• Actes 22:5 Le souverain sacrificateur et tout le collège des anciens m 'en sont témoins. J'ai même reçu d 'eux des lettres pour les frères de Damas, où je me rendis afin d'amener liés à Jérusalem c...

• Actes 23:14 et ils allèrent trouver les principaux sacrificateurs et les anciens, auxquels ils dirent: Nous nous sommes engagés, avec des imprécations contre nous-mêmes, à ne rien manger jusqu'à ce q...

• Actes 24:1 Cinq jours après, arriva le souverain sacrificateur Ananias, avec des anciens et un orateur nommé Tertulle. Ils portèrent plainte au gouverneur contre Paul....

• Actes 25:15 contre lequel, lorsque j 'étais à Jérusalem, les principaux sacrificateurs et les anciens des Juifs ont porté plainte, en demandant sa condamnation....

• 1 Timothée 4:14 Ne néglige pas le don qui est en toi, et qui t 'a été donné par prophétie avec l'imposition des mains de l'assemblée des anciens....

• 1 Timothée 5:17 Que les anciens qui dirigent bien soient jugés dignes d'un double honneur, surtout ceux qui travaillent à la prédication et à l'enseignement....

 

• Tite 1:2 lesquelles reposent sur l'espérance de la vie éternelle, promise dès les plus anciens temps par le Dieu qui ne ment point,...

• Tite 1:5 Je t 'ai laissé en Crète, afin que tu mettes en ordre ce qui reste à régler, et que, selon mes instructions, tu établisses des anciens dans chaque ville,...

• Hébreux 11:2 Pour l 'avoir possédée, les anciens ont obtenu un témoignage favorable....

• Jacques 5:14 Quelqu'un parmi vous est-il malade ? Qu'il appelle les anciens de l'Église, et que les anciens prient pour lui, en l 'oignant d'huile au nom du Seigneur;...

• 1 Pierre 5:1 Voici les exhortations que j'adresse aux anciens qui sont parmi vous, moi ancien comme eux, témoin des souffrances de Christ, et participant de la gloire qui doit être manifestée:...

• 1 Pierre 5:5 De même, vous qui êtes jeunes, soyez soumis aux anciens. Et tous, dans vos rapports mutuels, revêtez-vous d'humilité; car Dieu résiste aux orgueilleux, Mais il fait grâce aux humbles....

• 2 Pierre 1:9 Mais celui en qui ces choses ne sont point est aveugle, il ne voit pas de loin, et il a mis en oubli la purification de ses anciens péchés....

 

SENIORES DANS LE NT

Mat-21-23-et cum venisset in templum accesserunt ad eum docentem principes sacerdotum et seniores populi dicentes in qua potestate haec facis et quis tibi dedit hanc potestatem

• Mat-26-3-tunc congregati sunt principes sacerdotum et seniores populi in atrium principis sacerdotum qui dicebatur Caiaphas

• Mat-26-57-at illi tenentes Iesum duxerunt ad Caiaphan principem sacerdotum ubi scribae et seniores convenerant

• Mat-27-1-mane autem facto consilium inierunt omnes principes sacerdotum et seniores populi adversus Iesum ut eum morti traderent

• Mat-27-20-princeps autem sacerdotum et seniores persuaserunt populis ut peterent Barabban Iesum vero perderent

• Mar-11-27-et veniunt rursus Hierosolymam et cum ambularet in templo accedunt ad eum summi sacerdotes et scribae et seniores

• Mar-14-53-et adduxerunt Iesum ad summum sacerdotem et conveniunt omnes sacerdotes et scribae et seniores

• Luc-7-3-et cum audisset de Iesu misit ad eum seniores Iudaeorum rogans eum ut veniret et salvaret servum eius

• Luc-22-52-dixit autem Iesus ad eos qui venerant ad se principes sacerdotum et magistratus templi et seniores quasi ad latronem existis cum gladiis et fustibus

• Luc-22-66-et ut factus est dies convenerunt seniores plebis et principes sacerdotum et scribae et duxerunt illum in concilium suum dicentes si tu es Christus dic nobis

• Act-2-17-et erit in novissimis diebus dicit Dominus effundam de Spiritu meo super omnem carnem et prophetabunt filii vestri et filiae vestrae et iuvenes vestri visiones videbunt et seniores vestri somnia somniabunt

• Act-4-5-factum est autem in crastinum ut congregarentur principes eorum et seniores et scribae in Hierusalem

• Act-4-8-tunc Petrus repletus Spiritu Sancto dixit ad eos principes populi et seniores

• Act-4-23-dimissi autem venerunt ad suos et adnuntiaverunt eis quanta ad eos principes sacerdotum et seniores dixissent

• Act-5-21-qui cum audissent intraverunt diluculo in templum et docebant adveniens autem princeps sacerdotum et qui cum eo erant convocaverunt concilium et omnes seniores filiorum Israhel et miserunt in carcerem ut adducerentur

• Act-6-12-commoverunt itaque plebem et seniores et scribas et concurrentes rapuerunt eum et adduxerunt in concilium

• Act-11-30-quod et fecerunt mittentes ad seniores per manus Barnabae et Sauli

• Act-15-6-conveneruntque apostoli et seniores videre de verbo hoc

• Act-15-23-scribentes per manus eorum apostoli et seniores fratres his qui sunt Antiochiae et Syriae et Ciliciae fratribus ex gentibus salutem

• Act-21-18-sequenti autem die introibat Paulus nobiscum ad Iacobum omnesque collecti sunt seniores

• Act-23-14-qui accesserunt ad principes sacerdotum et seniores et dixerunt devotione devovimus nos nihil gustaturos donec occidamus Paulum

• Act-25-15-de quo cum essem Hierosolymis adierunt me principes sacerdotum et seniores Iudaeorum postulantes adversus illum damnationem

• UnPi-5-1-seniores ergo qui in vobis sunt obsecro consenior et testis Christi passionum qui et eius quae in futuro revelanda est gloriae communicator

• Rev-4-4-et in circuitu sedis sedilia viginti quattuor et super thronos viginti quattuor seniores sedentes circumamictos vestimentis albis et in capitibus eorum coronas aureas

• Rev-4-10-procident viginti quattuor seniores ante sedentem in throno et adorabunt viventem in saecula saeculorum et mittent coronas suas ante thronum dicentes

• Rev-5-8-et cum aperuisset librum quattuor animalia et viginti quattuor seniores ceciderunt coram agno habentes singuli citharas et fialas aureas plenas odoramentorum quae sunt orationes sanctorum

• Rev-5-14-et quattuor animalia dicebant amen et seniores ceciderunt et adoraverunt

• Rev-11-16-et viginti quattuor seniores qui in conspectu Dei sedent in sedibus suis ceciderunt in facies suas et adoraverunt Deum

• Rev-14-3-et cantabant quasi canticum novum ante sedem et ante quattuor animalia et seniores et nemo poterat discere canticum nisi illa centum quadraginta quattuor milia qui empti sunt de terra

• Rev-19-4-et ceciderunt seniores viginti quattuor et quattuor animalia et adoraverunt Deum sedentem super thronum dicentes amen alleluia

 

SACERDOTES dans Apoc

• Rev-1-6-et fecit nostrum regnum sacerdotes Deo et Patri suo ipsi gloria et imperium in saecula saeculorum amen

• Rev-5-10-et fecisti eos Deo nostro regnum et sacerdotes et regnabunt super terram

• Rev-20-6-beatus et sanctus qui habet partem in resurrectione prima in his secunda mors non habet potestatem sed erunt sacerdotes Dei et Christi et regnabunt cum illo mille annis

 

 

PRESBYTERI dans le NT (quelques passages selon la forme verbale)

• UnTi-4-14-noli neglegere gratiam quae in te est quae data est tibi per prophetiam cum inpositione manuum presbyterii

• UnTi-5-17-qui bene praesunt presbyteri duplici honore digni habeantur maxime qui laborant in verbo et doctrina

• Act-14-22-et cum constituissent illis per singulas ecclesias presbyteros et orassent cum ieiunationibus commendaverunt eos Domino in quem crediderunt

• Act-15-2-facta ergo seditione non minima Paulo et Barnabae adversum illos statuerunt ut ascenderent Paulus et Barnabas et quidam alii ex illis ad apostolos et presbyteros in Hierusalem super hac quaestione

 

• Act-14-22-et cum constituissent illis per singulas ecclesias presbyteros et orassent cum ieiunationibus commendaverunt eos Domino in quem crediderunt

• Act-15-2-facta ergo seditione non minima Paulo et Barnabae adversum illos statuerunt ut ascenderent Paulus et Barnabas et quidam alii ex illis ad apostolos et presbyteros in Hierusalem super hac quaestione

• Tit-1-5-huius rei gratia reliqui te Cretae ut ea quae desunt corrigas et constituas per civitates presbyteros sicut ego tibi disposui

• Jac-5-14-infirmatur quis in vobis inducat presbyteros ecclesiae et orent super eum unguentes eum oleo in nomine Domini

• UnTi-5-19-adversus presbyterum accusationem noli recipere nisi sub duobus et tribus testibus

 

 

 

 

Les MOTS bibliques du SACERDOCE

 

Hébreu: kohen (sacrificateur, prêtre) Qorban (offrande), Qodesh,Qadesh (sanctifié, consacré)

 

Grec: hiereus, archihiereus (sacrificateur, prêtre, grand prêtre) - hagion (saint, sanctuaire) - hieron (temple) - thusia (sacrifice)- thuein (sacrifier, immoler)

 

Latin : sacerdos (prêtre) - sacer (sacré) - sacerdotale- sacrificare, sacrificium (sacrifier, sacrifice) - sanctus (saint)-

 

Trois faits indiscutables dans le NT

 

1. Ces mots sont appliqués exclusivement aux prêtres ou sacrificateurs du temple de Jérusalem (descendance d'Aaron)

 

2. Les mots désignant le sacerdoce sont appliqués exclusivement au peuple de Dieu -ou réservés à Jésus Christ et seulement dans la lettre aux Hébreux.

( I Pierre 2, 5, 9-10 et Apoc 5,10 et 20, 6)

 

3. Aucun de ces mots n'est appliqué à Jésus ni à ses apôtres dans les textes du NT

 

 

Un constat historique: en l'an 70, les armées de Titus détruisent le Temple de Jérusalem.

Le sacerdoce et les prêtres chargés d'offrir les sacrifices disparaissent du Judaïsme.

 

***

Au fil des siècles, les textes de l'Eglise latine

- respecteront la différence entre "sacerdoce" et "presbyterat"

jusqu'à la séparation de 1054 entre l'Orthodoxie et la Latinité.

- et, progressivement, dans la latinité, la confusion se glissera entre "sacerdoce" et "presbyterat".

 

Le Concile de Trente (1545/1563) utilise de plus en plus souvent le mot "sacerdos" pour désigner les "presbytres" ou anciens, (avec rares exceptions, voir Alberigo, tome 3, p. 1513, pour initier une réforme du ministère presbytéral - et p.1523, canons 14 et 15)

 

Vatican II, 1965, reviendra au juste emploi du mot "presbyter" et non pas "sacerdos" dans son décret "presbyterorum ordinis".

 

Par contre, les traducteurs français, ne disposant pas du mot français "presbytre", et n'osant pas revenir au mot exact: "Ancien", feront systématiquement l'erreur de traduire "presbyter" par "prêtre". Toutefois ils respecteront la traduction de l'adjectif "presbytéral", et des substantifs "presbyterat" et "presbyterium".

 

La version française du Code de Droit canonique de 1983 recopiera ces mêmes erreurs (canons 757 et 759, par exemple) alors que la version originale latine utilise à bon escient le mot "presbyter".

Le Code multiplie des expressions nouvelles comme "ministère sacré", "ministres sacrés"...

 

Le Catéchisme de l'Eglise catholique de 1992 recopie ces erreurs de traduction française (entre autres n° 1553, 1554, 1562, 1563): et pourtant le sous-titre français qui précède le n° 1562 respecte le vrai sens des mots en parlant de "l'ordination des presbytres ".

 

On relève le même mélange de traductions exacte et de traductions erronnées dans la version française du Rituel de l'ordination au ministère "presbytéral".

***

 

Il faudra probablement encore de longues années avant que cesse la confusion entre les mots grecs ou latins du SACERDOCE

et les mots français du MINISTERE PREBYTERAL.

 

Mais, déjà, nous pouvons faire l'effort de ne pas confondre

ce qui relève du SACERDOCE

et ce qui relève du MINISTERE:

non pas par scrupule de linguiste

mais par fidélité envers ce que le Christ ressuscité attend de ses Apôtres, Anciens, Envoyés, Missionnaires

au bénéfice du Salut de l'Humanité.

 

 

Les MOTS bibliques du MINISTERE

 

Hébreu:zaqen (ancien) -Zabach (offrir) -

Ra'ah (berger, pasteur)

 

Grec:presbyteros (ancien, plus ancien) - presbyterium (ensemble d'anciens) - episkopos (veillant sur) - diakonos (serviteur) - diakonia (service) -

poimen, poimanô (berger, faire paître) - boskein ( faire paître) -

apostolos (envoyé, apôtre)

 

Latin : presbyter (ancien, presbytre) - presbyterium (groupe d'anciens) -episcopus (veillant sur, évêque) - diaconus (serviteur, diacre) -

pastor (pasteur)- missus (envoyé) -

ministerium (service, ministère)

 

Constat indiscutable dans le NT

 

Les textes du NT choisissent exclusivement parmi ces mots grecs et latins pour désigner

 

1. Jésus-Christ comme "envoyé du Père" ou "Pasteur" ou "Berger" dans l'accomplissement de sa mission d'évangélisation et de sauveur au bénéfice des humains.

 

2. les Anciens, Apôtres ou Envoyés du Christ,

les ministres du NT et leurs ministères au bénéfice des humains et dans l'Eglise de Jésus Christ

 

***

 

En lisant attentivement les textes des Conciles

d'avant 1054 et d'après 1054,

on observe des évolutions du vocabulaire latin et français (voir colonne ci-contre).

 

Du Concile de Trente au concile Vatican II, le vocabulaire privilégie la famille des mots du SACERDOCE, du Sacré, du Sacrifice, du Sacrificateur,

caractéristiques des Prêtres de la descendance d'Aaron.

Ceux-ci étaient prêtres de père en fils, mariés, et assuraient à tour de rôle le service dans le Temple de Jérusalem.

 

Le NT les mentionne souvent.

Ils représentent l'autorité religieuse dans le Judaïsme.

Le Lévitique définit leurs fonctions principales.

Ils feront partie de l'Autorité s'opposant

à Jésus de Nazareth et le condamnant pour blasphèmre.

 

Jésus n'était pas "prêtre" puisqu'il n'était pas de la descendance d'Aaron.

 

Jean le Baptiste, par contre, était prêtre, fils du prêtre Zacharie. Mais il n'assura pas le service dans le Temple de Jérusalem, en fidélité à une mission de préparation à l'accueil du Sauveur par la conversion personelle et le baptême d'eau.

 

 

Les prêtres ont disparu du Judaïsme

avec la destruction du temple de Jérusalem

en l'an 70

par l'armée romaine de Titus.

 

Jésus n'a pas fondé un nouveau "sacerdoce".

C'est toute son "assemblée", son "église",

qui est "sacerdotale",

chaque chrétien étant chargé de s'offrir au Père,

de se "consacrer à son oeuvre, la foi et l'Amour".