JeanLettre1

Jean, Première Lettre

JEAN, Première Lettre

 

 

 

2, 1-5

Jean répète ses convictions profondes concernant Jésus Christ:

- il est notre avocat, il intercède en notre faveur près du Père

- il est Le Juste

- Il s'est offert, mis à la disposition des humains, pour leur montrer le chemin du pardon, et non pour les condamner

- chaque personne doit prendre position envers Jésus, soit pour le rejeter, soit pour l'ignorer, soit en adhérant à ses pensées et en s'efforçant de vivre selon ses enseignements et ses actes.

Les croyants chrétiens sont invités à "demeurer", à stabiliser leur vie dans la communion avec Jésus.

- Il est la vraie Lumière du monde

- et il est Amour (agapè, cet amour qui favorise prioritairement le bien, le bonheur de ceux qu'il aime, y compris lorsque ceux qu'il aime ne répondent pas à cet amour)

- Impossible donc de se proclamer disciple du Christ tout en vivant dans la haine, le mépris, le désir de vengeance: les ténèbres.

Ces lignes résument de la Foi de l'apôtre Jean.

Elles sont un guide permettant de faire un discernement sur la vérité de la profession de foi chrétienne.

 

Lire des compléments sur la Foi, le baptême,

le sens des mots catholique, croyant, baptisé..

 

3,1-2

 

Jean, l'auteur de ces lignes, cherche à nous rendre conscients de plusieurs réalités qui se tiennent:

- nous sommes pour Dieu non pas des serviteurs seulement, ou des amis , mais des fils et des filles très chers.

Nous ne sommes pas seulement "adoptés" par Dieu: nous sommes nés de la "semence" de Dieu (sperma, en grec, v.9, voir également Jean 8,33 et 37...): impossible d'être plus concret, plus réaliste. - et nous sommes des "enfants de l'Amour". Nous avons été enfantés par l'Amour de Celui qui est Amour et source du plus grand Amour, l'amour d'agapè - et nous pouvons devenir des personnes de plus en plus AIMANTES,

car nous sommes enfantés EN VUE d'AIMER à notre tour.

Par conséquent, dit Jean, celui qui aime ne pèche pas - puisque pécher c'est refuser d'aimer d'agapè, se séparer de l'Amour, déraper dans la haine

de Dieu et des autres.

Jean pousse très loin son raisonnement. Ceux qui ne se comportent pas selon l'Amour d'agapè sont "enfants de la haine", enfants du "diable" (en grec, celui qui divise, disperse, monte les gens les uns contre les autres).

Impossible pour eux de prétendre être enfants du Dieu d'Amour d'agapè. (lire également Jean 8,44 à 59)

La logique de Jean est inattaquable.

Il laisse entrevoir un développement de l'Amour au fil de l'histoire,

celle des croyants,

celle des humains qui cherchent Dieu,

qui veulent Aimer de plus en plus.

 

------

Jean l'auteur de ces lignes, veut nous aider à prendre conscience de plusieurs réalités qui se tiennent:

 

- nous sommes pour Dieu non pas des serviteurs seulement, ou des amis , mais des fils et des filles très chers. Nous ne sommes pas seulement "adoptés" par Dieu: nous sommes nés de la "semence" de Dieu (sperma, en grec): impossible d'être plus concret, plus réaliste.

 

- et nous sommes des "enfants de l'Amour". Nous avons été enfantés par l'Amour de Celui qui est Amour et source du plus haut Amour.

 

- et nous pouvons devenir des personnes de plus en plus AIMANTES, car nous sommes enfantés EN VUE d'AIMER à notre tour.

 

Par conséquent, dit Jean, celui qui aime ne pèche pas - puisque pécher c'est refuser d'aimer, se séparer de l'Amour, dégringoler dans la haine de Dieu et des autres.

 

 

La logique de Jean est inattaquable.

Allons jusqu'à l'assimiler, la faire nôtre.

Essayons d'en vivre, en nous disant souvent: Dieu m'enfante aujourd'hui à l'Amour.

Je suis fils ou fille de l'Amour.

 

3, 1-24

 

Qu'est-ce qu'aimer ?

Est-ce que Dieu aime ?

Quelles preuves en donne-t-il ?

Comment Jésus a-t-il aimé?

 

Pour aimer selon ce Dieu-Amour que faut-il penser ? Que faut-il faire ?

 

Peut-on prétendre aimer Dieu si on n'aime pas ses proches ?

 

L'amour donne-t-il la paix du coeur ?

 

Comment retrouver un coeur en paix lorsqu'on a laissé la jalousie et l'amour de soi pourrir nos relations avec certains?

 

***

 

Si nous gardons en tête ces questions nous comprendrons les réponses de Jean sur l'Amour que Dieu aime. Elles sont marquées par la relation exceptionnellement forte avec celui qu'il appelle "la Parole de Vie" et la "Lumière du Monde"

 

Aimer ainsi, ce n'est pas penser ou faire n'importe quoi.

C'est original.

Cela jaillit du meilleur de notre humanité, créée à l'image de Dieu.

C'est toujours concrétisé dans une relation et dans des actes favorisant le bonheur des autres.

***

Aimer ainsi, c'est ce qui peut arriver de meilleur à une personne humaine.

C'est ce que nous pouvons proposer de meilleur.

***

Cet amour ne rend jamais triste. Il épanouit. Il guérit. Il pardonne. Il fait passer de la mort à la Vie: il ressuscite, relève et ouvre toujours un avenir.

 

 

 

 

3,18-24

Jean développe sa façon de comprendre la Vie nouvelle qui jaillit d'un coeur vraiment chrétien.

- Il unit la parole et l'action. Il fait ce qu'il dit, il dit ce qu'il fait. Il est unifié intérieurement. Il devient de plus en plus étranger à la culture de la mort.

- Il comprend et pratique l'Amour selon le Christ: faisant le premier pas vers les autres - transmettant ses raisons de vivre et les valeurs découvertes dans le message et la vie du Christ.

En ce sens "il donne sa vie",

son intimité (sa psychè, en grec) ,

ses convictions spirituelles.

- S'il se comporte ainsi, Il a le coeur en paix, apaisé, pacifié, en harmonie. Il sait que Dieu le juge avec objectivité, justesse, compréhension. Il croit que Dieu lui pardonne les fautes dont il se reconnaît responsable.

- Il prie avec confiance, assuré que Dieu lui donnera ce qu'il y a de meilleur. -

Ses convictions spirituelles

sont simples:

1. Croire dans le Nom de Jésus:(Yeschouah ) qui unit les lettres du Nom (Yhwh, Yahvé, Je Suis, Je serai avec toi) et les lettres parlant de guérison, de salut, de sauvetage.

2.Aimer comme Jésus a aimé. Le mot amour recouvre tellement de sens différents ! Jésus, a pris soin de préciser le vrai sens à lui donner, agapè, amour choisissant librement de vouloir et de faire en priorité ce qui aide celui qu'on aime à se structurer, humainement et spirituellement, en devenant heureux, épanoui. Quelle que soit la réaction de celui qu'on aime; même s'il ne nous en est pas reconnaissant, même s'il va jusqu'à nous détester. Cet amour d'Agapè caractérise l'attitude de Yhwh qui fait lever le soleil sur les bons et les mauvais...

Il est spécifique de Yeschouah, Jésus.

Cet amour devrait caractériser la façon typique d'aimer des chrétiens, envers tous, et non pas seulement les "amis", les proches, les copains d'abord !

3. Se laisser conduire par l'Esprit du Père et du Fils.

Cette "doctrine spirituelle" de Jean est simple, fondée, praticable. A demander dans la prière car elle dépasse nos capacités spontanées.

 

-------

 

Jean développe sa façon de comprendre la Vie nouvelle qui jaillit du coeur vraiment chrétien.

 

- Il est dominé par l'amour de tout ce qui fait vivre. Il devient de plus en plus étranger à la culture de la mort.

 

- Il comprend et pratique l'Amour selon le Christ: faire le premier pas vers les autres - transmettre joyeusement les raisons de vivre et les valeurs découvertes dans le message et la vie du Christ- en ce sens "il donne sa vie", ce qui constitue son intimité.

 

- Il a le coeur en paix, apaisé, pacifié, en harmonie. Il sait que Dieu le juge avec objectivité, justesse, compréhension et qu'il est toujours prêt à pardonner les fautes qu'on reconnaît en conscience.

 

- Il prie dans la confiance, sachant que Dieu donnera ce qu'il y a de meilleur, mais ne donnera pas ce qui serait lourd de conséquences négatives et que, parfois, nous lui demandons.

 

- Il voit clairement ce que Dieu attend des humains

1. Croire dans le Nom de Jésus: croire que Jésus porte le Nom même de Dieu: Seigneur.

2.Aimer comme Jésus a aimé.

 

La "doctrine spirituelle" de Jean demeure la meilleure pour aujourd'hui. Elle est simple, fondée, praticable.

 

4, 7-10

 

Petites phrases sur l'Amour que Dieu aime.

Cet Amour vient de Dieu et conduit à Dieu.

Cet Amour est généreux:

il se propose, il s'offre, il se donne.

Cet Amour fait toujours le premier pas.

Il n'est pas la réponse à un amour dont nous aurions eu l'initiative.

Il est Gratuit, Premier, Jaillissement, Source. Cet Amour est courageux: il ne capitule pas devant les réticences, les obstacles, les oppositions frontales.

Il est plus fort que la souffrance ou la mort subie.

Inaltérable.

Sublime.

Inexplicable à vues humaines.

Dieu seul en a l'initiative.

Il en est la source, le Feu que rien n'éteint: Buisson ardent brûlant sans jamais se consumer, Soleil rayonnant sans s'épuiser. Celui qui se laisse conduire par cet Amour demeure en Dieu et Dieu demeure en lui. Etant relié à Dieu,

il est par le fait même relié à ceux et celles qui croient en Lui .

Il fait partie d'une Communion internationale, celle de l'Amour.

Les autres sont pour lui des amis,

des frères et des sœurs bien-aimés.

 

 

 

 

 

4, 11-16

 

Jean définit Dieu par l'Amour, l'amour d'agapè **

Qu'est-ce donc qu'aimer de cet Amour (en grec, agapè) ?

- aimer avant même d'être aimé: faire le premier pas, aller vers, au lieu de seulement répondre.

- vouloir le meilleur possible pour celui qu'on aime d'agapè. Désirer qu'il soit heureux, en bonne santé, pleinement développé humainement et spirituellement, utile, rayonnant...

- non seulement désirer mais proposer, offrir, donner ce qui peut susciter ce bonheur de l'autre.

- livrer à celui qu'on aime son propre secret du bonheur et de l'amour. Ne pas garder pour soi ce qui nous rend épanoui, heureux, rayonnant. Livrer son "âme", son intimité.

* Quel est le modèle de cet Amour?

- Jésus de Nazareth, le Fils unique, qui s'est totalement livré pour le bonheur, la guérison, la santé, le salut des personnes humaines

- Dieu le Père créateur, qui a envoyé son Fils, humain parmi les humains, pour devenir leur modèle concret d'Amour. *

L'important, c'est l'Amour - L'Amour d'agapè est tellement fondamental que, selon Jean, il définit la nature profonde de Dieu.

- Toute personne vivant selon l'Amour d'agapè est en relation avec Dieu, qu'elle connaisse ou non Jésus, qu'elle se proclame croyante ou non.

- Si une personne se déclare croyante, chrétienne, et ne pratique pas cet amour d'agapè, Jean affirme que cette personne vit dans le mensonge et les ténèbres

 

 

5, 1-6

 

L'auteur de cette Lettre, Jean, l'Ancien, le disciple aimant et aimé, répète ce qui est pour lui une évidence:

 

"Quiconque croit que Jésus est le Christ (Messie, ayant reçu l'onction de Dieu) est engendré de Dieu (engendré par Dieu)"

 

"Quiconque a été engendré de Dieu est vainqueur du monde. Et la victoire qui a vaincu le monde, c'est notre foi".

 

Nous retrouvons l'expression du début de l'évangile de Jean: " A tous ceux qui ont accueilli la Parole de Dieu est donné ce pouvoir de devenir enfants de Dieu...d'être engendrés de Dieu" (Jn 1, 12-13)

 

Ce qui repose sans cesse la question: de qui tirons-nous la vie, la pensée, l'action ? De la Parole de Dieu faite homme (Jésus-Christ) ou d'une autre source, notamment de l'esprit mondain, seulement intéressé par les valeurs du temps, de la mode, de l'opinion majoritaire..? Ou seulement de nos petites habitudes ? Ou de nos propres idées qui nous semblent les plus intelligentes...mais que peu de monde connaît ou partage ?

 

L'auteur termine en assurant les chrétiens qu'ils ne se sont pas trompés. Il vivent réellement en communion avec Dieu grâce à leur foi en Jésus. Car Jésus vit réellement en communion avec Dieu.

 

Trois Témoins prouvent que nous sommes réellement en communion avec Dieu par l'intermédiaire de Jésus, le Fils de Dieu:

1. L'Esprit Saint, qui est descendu du Ciel sur Jésus au moment de son baptême

2. Le baptême d'Esprit et d'eau que nous avons reçu

3. Le sang de Jésus, preuve qu'il nous a aimés jusqu'à offrir sa vie et son intimité à notre bénéfice. Ce sang qui scelle la Nouvelle Alliance entre Dieu et nous.