Amos

Amos

AMOS

 

6, 1 à 7

Amos s'efforce de faire réfléchir ceux qui se prennent pour des gens "supérieurs" en raison de leur culture, de leur luxe ou de leur influence politique.

 

Qu'ils habitent Jérusalem (Sion, royaume du sud ) ou Samarie (royaume du nord) ils doivent plutôt méditer ce qui est arrivé dans les royaumes environnants, Kalné en Syrie, Hamath en Syrie, détruite par l'Assyrie, Gath des Philistins" tombée sous les coups de Sargon en 711.

"Vous ne valez pas mieux que ces royaumes-là".

Attendez-vous à ne pas être mieux traités qu'eux.

 

Le luxe de votre vie ne vous protègera pas. La violence fait déjà partie de votre quotidien: elle vous mine de l'intérieur. Vous n'allez pas tarder à vous en rendre compte. " J'annonce maintenant que vous serez au premier rang de ceux que l'on déportera".

 

 

Ce fut chose faite pour Samarie en 721, et pour Jérusalem en 597.

Amos pressentait tout cela dès les années 760 avant notre ère.

*

Son message demeure d'actualité. Le luxe insolent, la société pratiquant le grand écart entre riches et pauvres, l'oppression des plus démunis, la violence intérieure, la consommation comme valeur essentielle: tout cela annonce plutôt la fin d'une civilisation que son succès durable.

Prenons-y garde !

 

 

 

7, 12-15

 

A cette époque, certains se déclaraient prophètes, porte-parole de Dieu: ils en faisaient une profession rapportant de façon substantielle, spécialement lorsqu'ils étaient fonctionnaires du roi, soutenant toujours le pouvoir politique.

Tel était le cas d'Amassia, sous le règne de Jéroboam II, dans le royaume du nord.(entre 783 et 743 avant notre ère).

Béthel, à 17 km au nord de Jérusalem, était un sanctuaire célèbre, rappelant le passage d'Abraham, de Jacob, de Josué. On venait y consulter Dieu. Ce fut aussi un centre national de culte du veau d'or sous Jéroboam II.

 

Amos, lui, n'a rien d'un professionnel de la prophétie. Il se contente d'obéir à la mission reçue de Dieu: aller dénoncer le culte idolâtrique célébré à Bethel.

Expulsé parce que religieusement incorrect, il prédit le sort du couple d'Amassia...effectivement réalisé lorsque le roi Assyrien Salmanasar V déportera à Ninive ( rive gauche du Tigre, en face de l'actuelle ville de Mossoul)des gens de la capitale, Samarie, et y installera des colons étrangers (724-721)

***

AMOS illustre l'appel intérieur (ou vocation) qui retentit dans la conscience d'un être humain croyant et écoutant Dieu. Il fut fidèle à la mission reçue. Il souffrit de la part des opposants à Dieu. Il représente le courage et la victoire finale de tous ceux qui écoutent la Parole de Dieu et la mettent en pratique.

 

***

Chaque chrétien peut le prendre comme modèle dans la mesure où il vit la séquence fréquente: écoute, vocation, mission, opposition et gloire donnée par Dieu.

 

8, 4 à 7

 

Amos observe une corbeille de fruits mûrs (en vision symbolique) et comprend que ces fruits sont mûrs pour leur fin, pourris et à jeter bientôt.

Comme beaucoup de trafiquants corrompus dans le peuple, avides de commercer, de tromper, d'exploiter les malheureux. Sans vergogne.

Cela ne peut pas durer. Dieu va intervenir pour renverser la situation.

Il enverra la faim sur les repus, le deuil sur les fêtards, la mort sur ceux qui vivent en faisant le mal.

*

Remarquer la variété des expressions et comparaisons décrivant ce "jour" où Yahvé interviendra en faveur des exploités.

*

 

C'est une constante de l'histoire des nations et des peuples. Certaines époques sont célèbres par la corruption, le mensonge, les exactions, les meurtres. En général, on peut y voir les prodromes d'une fin de civilisation.

 

Les "prophètes" sont ceux qui observent ces dérèglements, en pressentent la fin, et y voient aussi l'intervention du Maître de l'histoire pour que cesse l'intolérable.

Ils n'en restent pas aux "faits bruts", ils "voient" ce qui reste caché à ceux et celles qui ne réfléchissent pas.